Avertir le moderateur Les blogs du Téléthon sont hébergés par blogSpirit Téléthon 2015 header

Top conseils pour l'ascension du mont Kilimandjaro

Le sommet enneigé de la Tanzanie, le mont Kilimandjaro, est le plus haut sommet d'Afrique et le plus haut sommet du monde. C'est aussi la plus haute montagne au monde praticable - et quelle promenade!

Pour atteindre le sommet, il faut traverser cinq zones climatiques distinctes, allant de la forêt tropicale au désert alpin et éventuellement à l’Arctique glaciaire. Bien qu'il soit possible de gravir le Kilimandjaro sans formation ni équipement d'alpinisme, monter sur le toit de l'Afrique n'est pas une tâche facile.


Trouver un tour opérateur
Les experts estiment que seulement 65% des alpinistes atteignent le sommet du Kilimandjaro, mais vos chances augmentent considérablement si vous choisissez le bon opérateur. Il est obligatoire de faire l'ascension du Kilimandjaro ''climbing Kilimandjaro'' avec un guide. Bien qu'il soit possible de trouver des guides indépendants à des tarifs légèrement moins chers, les circuits organisés offrent une meilleure expérience et une meilleure assistance en cas d'urgence. Les opérateurs varient de la première classe à la négligence absolue, il est donc important d'être sélectif et de privilégier la sécurité par rapport aux coûts. Thomson Treks est un opérateur respecté avec un taux de réussite de plus de 98%.

Chronométrer votre voyage
Il est possible de gravir le Kilimandjaro toute l’année, mais certains mois sont nettement plus confortables que d’autres. Il existe deux saisons optimales pour faire du trekking au Kilimandjaro: de janvier à mars et de juin à octobre. Entre janvier et mars, le temps est plus frais et les itinéraires moins fréquentés. De juin à octobre, la montagne est plus occupée (en raison de la saison qui coïncide avec les vacances d'été dans l'hémisphère nord), mais les journées sont chaudes et agréables. Il est préférable d'éviter les mois plus humides d'avril, mai et novembre, alors que des vêtements chauds sont nécessaires au sommet toute l'année.


Conseil: réservez bien à l’avance pour les excursions de haute saison dans les conditions d’escalade les plus sûres.


Se préparer au succès
Bien que l'entraînement à l'alpinisme ne soit pas nécessaire, une forme physique raisonnable contribue grandement au Kilimandjaro. Si ce département vous manque quelque peu, vous aurez envie de travailler votre endurance au cours des mois qui ont précédé votre randonnée. Les randonnées d’entraînement vous donnent également la possibilité d’enfiler vos nouvelles chaussures de randonnée, minimisant ainsi le risque de formation de cloques affaiblissantes. Les efforts en altitude peuvent affecter le corps de différentes manières. Il est donc judicieux de passer un examen médical avant le départ. Même les maux les plus élémentaires peuvent vous rendre la vie misérable à 18 000 pieds.


Conseil: une assurance voyage complète est essentielle. Assurez-vous que votre plan comprend une couverture pour traitement médical et évacuation d'urgence.

Un groupe de randonneurs arrive dans un camp sur le mont Kilimandjaro, dans le parc national du Kilimandjaro, en Tanzanie.
Sylva Maubec / Getty Images
Choisissez votre itinéraire
Le Kilimandjaro compte sept voies principales. Chacun d'entre eux varie en termes de difficulté, de circulation et de beauté des paysages, et choisir celui qui vous convient est un élément clé du processus de planification. Les horaires dépendent de l'itinéraire que vous choisissez, les randonnées pouvant durer de cinq à dix jours. Les itinéraires ayant le taux de réussite le plus élevé sont ceux qui prennent plus de temps et montent progressivement, permettant ainsi aux grimpeurs de s’acclimater au changement d’altitude. Marangu est traditionnellement considéré comme la route la plus facile, mais Rongai, Lemosho et Northern Circuit ont les taux de réussite les plus élevés.

Conseil supérieur: prévoyez du temps pour un trek plus long afin de maximiser vos chances d'atteindre le sommet.

Pack soigneusement
Il est important de trouver un équilibre entre emballer de la lumière et vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin. Les couches sont cruciales compte tenu de la diversité du climat du Kilimandjaro. Vous aurez besoin d'une protection solaire pour les bas-fonds et de vêtements chauds pour le sommet. Un sac de couchage de bonne qualité est essentiel, de même qu'une trousse de premiers soins de base (votre opérateur doit fournir des éléments de sécurité plus complets, notamment de l'oxygène et un défibrillateur). Il est possible de louer du matériel sur place, bien que la qualité et l'ajustement varient considérablement.

N'oubliez pas d'emporter des piles de rechange pour votre appareil photo et des photocopies de votre passeport / documents d'assurance.

Conseil: assurez-vous de transporter de l'argent pour faire basculer votre guide et votre portier, qui porteront jusqu'à 15 kg de votre équipement personnel pour vous.

S'acclimater
Le mal d'altitude est la principale cause d'échec des tentatives de sommet au Kilimandjaro. Le meilleur moyen de s'acclimater à l'altitude extrême de la montagne est de choisir un itinéraire qui monte progressivement et dure six jours ou plus. Certains médicaments (comme Diamox et l'ibuprofène) peuvent aider à atténuer les effets du mal d'altitude, tandis que l'hydratation (de préférence avec de l'eau purifiée) est également importante. Le mal d'altitude peut toucher n'importe qui, quels que soient votre entraînement ou votre forme, il est donc essentiel que vous puissiez reconnaître les symptômes.

Les commentaires sont fermés.